RETOUR       DANS LES JARDINS DE LA REINE   
 

Dans les jardins de la Reine

 

Squales, loches et gros mérous, barracudas solitaires, bancs de tarpons et tortues… au menu de chaque plongée. Nous voici au large de Cuba sur une des plus belles barrières coralliennes du monde. Avec au choix, requins soyeux sur les secs du large ou requins gris pour les jardins de corail. Avec au choix, couleurs des spongiaires des tombants verticaux ou exubérance des gorgonaires des vallées sous-marines. Un archipel d’îlots coralliens et de mangroves de la mer des Caraïbes, un bout du monde originel en dehors des sentiers battus, à plus de 100 km de Cuba. Un reportage de  Frédéric Di Méglio.

Pour arriver aux Jardins de la Reine, il faut du temps. D’abord plus de 500 km en voiture ou bus de La Havane jusqu’à un point perdu de la côte sud-est cubaine, un port minuscule pour quelques bateaux, dénommé Juvaro. De noirs cormorans en gardent l’entrée, perchés sur leurs pieux de bois, vestiges d’un ancien ponton. Embarquement sur la Reina, notre bateau de croisière, pour une route de cinq heures de mer et une centaine de kilomètres vers le large. Arrivée enfin aux Jardins de la Reine, cet archipel est une pépite des Caraïbes, étendu sur plus de 75 miles et composé de plus de 250 îlots vierges et sauvages, faits de récifs coralliens quasi en continuité pour sa face sud et d’un labyrinthe de cayes, mangroves et lagunes pour sa face nord. C’est le plus grand parc naturel maritime des Caraïbes, très poissonneux. Exemple, ici les tarpons sont plus abondants que nulle part ailleurs. Notre équipe comprend 8 passagers plongeurs, 2 moniteurs guides de plongée et 3 personnes d’équipage (matelot, cuistot et capitaine). Ces jardins coralliens sont très protégés sur le plan environnemental, un maximum de 500 plongeurs à l’année sont autorisés, pour 1 à 2 bateaux plongée par semaine sur zone. Le double de quota pour l’activité de pêche sportive.

Le gouvernement cubain a fait des Jardins de la Reine une aire de réserve naturelle, strictement protégée depuis 1996. Avalon Diving Center, créé bien avant cette date, compte ici une flotte de 4 bateaux de croisière et une base flottante, Tortuga, grosse barge à double pont ancrée au milieu d’une zone lagunaire entourée de palétuviers, cette base hôtel est couplée à un ponton qui regroupe tout le matériel de plongée. C’est la seule compagnie cubaine autorisée en ces lieux avec un accès réglementé et limité. Aucune autre présence humaine. La pêche commerciale y est interdite. Ces lieux isolés et relativement désertiques expliquent la richesse des rencontres avec la grosse faune originelle des Caraïbes, qui a depuis longtemps disparu du reste de la côte cubaine en raison de la pression de la pêche commerciale. Mis à part l’étonnante diversité de la faune sous-marine et les nombreux oiseaux (hérons, pélicans, aigrettes) qui vivent dans la mangrove, quelques crocodiles de mer, des iguanes et des jutias (rongeurs) sont les uniques habitants de cette réserve écologique.

 

 

 

 

Terre et mer se mêlent

Au travers de la mangrove, la mer et la terre s’abreuvent mutuellement. Sept heures du matin, la lagune s’anime, un moteur tousse, quelques hérons blancs prennent la pose pour chasser dans les palétuviers. C’est vraiment beau et le spectacle est insolite. Les Jardins de la Reine, c’est un laboratoire de vie marine au quotidien. Et la mangrove en est le principal acteur. Nous allons quitter le mouillage nocturne pour notre première immersion de la journée. Notre petite annexe est en train d’arriver, rentrant de la base flottante de Tortuga où elle est partie la veille pour le regonflage de tous nos blocs. Son chemin à travers le dédale des chenaux lagunaires de la mangrove lui demande moins d’une heure, alors qu’avec la Reina nous mettrions près d’une demi-journée pour naviguer par l’extérieur de l’archipel qui ne comprend que peu de passes larges et profondes. Les blocs de nouveau pleins nous permettront nos deux plongées quotidiennes, pas de gonflage sur le bateau, quiétude assurée. Notre yacht de croisière a près de 70 pieds de long, il a été rénové il y a quelques années, confort simple mais correct, entièrement climatisé, avec 4 chambres doubles et 4 salles de bains, l’eau chaude est parfois bien appréciée après une longue plongée. Le grand pont supérieur est un endroit bien adapté pour sa partie couverte où sont servis les repas et le cocktail de fin de journée, une autre partie dégagée sert aux bains de soleil, à la détente et à la contemplation des paysages. À la fin du petit-déjeuner, pendant que le bateau de croisière se déplace, réunion d’information durant laquelle les deux moniteurs cubains nous expliquent le trajet et les caractéristiques de la plongée, le comportement à suivre avec les requins. L’accès aux multiples sites de plongée de la face sud de l’archipel se fait toujours directement avec notre bateau de croisière, l’eau y est toujours belle.

 


Pour découvrir la suite de l'article, s'abonner
 
   
 

 

       
ESPACE PARTENAIRE
RECHERCHER DANS LE SITE
 
FFESSM
24 Quai de Rive-Neuve
13284 MARSEILLE Cedex 07
FRANCE
Tél : +33 (0)4.91.33.99.31
Fax : +33 (0)4.91.54.77.43
N° indigo : 0 820 000 457
Contacts FFESSM
 
Mentions légales
Liens
Information générales
La plongée en bouteille
La plongée libre
Pratiquer un sport Subaquatique
Les avantages de la licence FFESSM
Accès à toutes les activités avec la licence
Les avantages des partenaires
La boutique en ligne et SUBAQUA
Les dossiers de la FFESSM
Développement durable
DORIS
Les dossiers SUBAQUA
Le clip dela FFESSM
Le sommaire du dernier SUBAQUA
 
Informations pratiques
S'abonner à SUBAQUA
La boutique en ligne
La FFESSM près de chez vous
Enregistrez votre pack découverte
Rechercher un club
Poser votre question