RETOUR       COMBINAISONS POLLUEUSES SOURNOISES ?   
 

COMBINAISONS POLLUEUSES SOURNOISES ?

Selon l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME), chaque Français produit environ 390 kg de déchets par an. Ces déchets ménagers représentent « seulement » 4 % de la totalité, l’immense majorité étant issue de l’agriculture et de la sylviculture (49 %) ou du BTP (33 %). Cela écrit, il faut relativiser. Un pourcentage en tonnage n’est pas un pourcentage en effet néfaste… C’est précisément ce type de réflexion qui, dans le cadre de son implication dans le développement durable, a conduit la FFESSM à s’interroger sur le devenir des combinaisons usagées et sur leur éventuel recyclage. Par Pierre Martin-Razi.

Le Néoprène n’apparaît pas, stricto sensu, comme une matière recyclable et un plongeur renouvelle son vêtement en moyenne tous les deux à cinq ans… Comment, dans ces conditions, réduire l’impact environnemental induit par nos combinaisons de plongée ?

La problématique du Néoprène

Il n’existe pas aujourd’hui de filière nationale de tri pour les combinaisons. Elles sont donc généralement, une fois hors d’usage, purement et simplement mises aux ordures… Cependant, des associations et certaines marques ou magasins commencent à les récupérer afin de les transformer en produits divers… Ces démarches ont émergé dès 2007. Elles ont un objectif commun : sensibiliser au développement durable à travers des gestes simples. Ainsi, des structures associatives ou commerciales travaillent à la collecte, au traitement et à la transformation des combinaisons : bijoux, porte-clés, rembourrage de poufs et coussins…

Citons, par exemple, Néocombine, une association basée à Guérande qui récupère les combinaisons sur le littoral Atlantique pour en faire des bijoux de plage ou encore Néomind Écologie qui les transforme en sacs à dos, sacoches ou pochettes. Depuis 2009, Combhard Neoprène Design, proche de Néomind Écologie, redonne également vie aux combinaisons avec des défauts de fabrication en les transformant en vestes… Cependant, ces trois structures concernent davantage le milieu des surfeurs que celui des plongeurs dont les vêtements sont, pour l’instant, trop épais pour ce type de réutilisation.

Mais nous avons d’autres cordes à notre arc ! Dans un état encore acceptable, nos combinaisons peuvent être vendues ou données pour être réutilisées (bourses, dons aux clubs, sites Internet…). Nous signalons pour l’anecdote (et par expérience personnelle) que les propriétaires de Terre-Neuve sont demandeurs de vieilles combinaisons pour dresser leurs chiens au sauvetage, ceux-ci n’étant pas toujours d’une délicatesse à toute épreuve !

Certains magasins de plongée ont donc mis en place leur propre filière locale. Et c’est bien la proximité qui doit être mise en avant. Car si pour récupérer, il faut consommer, où est le bénéfice ?


Pour découvrir la suite de l'article, s'abonner
 
   
 

 

       
ESPACE PARTENAIRE
RECHERCHER DANS LE SITE
 
FFESSM
24 Quai de Rive-Neuve
13284 MARSEILLE Cedex 07
FRANCE
Tél : +33 (0)4.91.33.99.31
Fax : +33 (0)4.91.54.77.43
N° indigo : 0 820 000 457
Contacts FFESSM
 
Mentions légales
Liens
Information générales
La plongée en bouteille
La plongée libre
Pratiquer un sport Subaquatique
Les avantages de la licence FFESSM
Accès à toutes les activités avec la licence
Les avantages des partenaires
La boutique en ligne et SUBAQUA
Les dossiers de la FFESSM
Développement durable
DORIS
Les dossiers SUBAQUA
Le clip dela FFESSM
Le sommaire du dernier SUBAQUA
 
Informations pratiques
S'abonner à SUBAQUA
La boutique en ligne
La FFESSM près de chez vous
Enregistrez votre pack découverte
Rechercher un club
Poser votre question