RETOUR       LA RANDO SUBAQUATIQUE   
 

 

Hors série Subaqua "la Rando Subaquatique"

Les Points Rand'eau

Organisation de la pratique de la RANDONNÉE SUBAQUATIQUE à la FFESSM  (mise à jour 2012)

Attestation Randonneur Subaquatique

Enregistrement Pass Rando

 

 

 

 

 

Hors série Subaqua "la Randonnée Subaquatique"

 

parution avril 2012, commande dans la Boutique en ligne

La Randonnée Subaquatique, Pratique et Organisation. 144 pages, un ouvrage indispensable tant pour les pratiquants que pour les encadrants.

cliquez pour découvrir le sommaire et le contenu du HS  la Randonnée Subaquatique 

 

  

 

Trouvez  des Points Rand'eau

cherchez sur  www.ffessm.fr/passrando/trouver_un_club.asp

Organisation de la pratique de la RANDONNÉE SUBAQUATIQUE à la FFESSM  (mise à jour 01/01/2013)

télécharger organisation de la pratique de la Rando sub

 

1. GENERALITES

La randonnée subaquatique, également dénommée « randonnée palmée », se définit comme une «promenade de surface » en milieu naturel, muni de Palmes, Masque et Tuba (PMT) et souvent d'un vêtement néoprène, avec la possibilité d'effectuer des plongées en apnée plus ou moins fréquentes et profondes. Les clubs associatifs et les SCA de la FFESSM organisent les activités de randonnée subaquatique en prenant en compte le cadre juridique et les préconisations fédérales décrites ci-dessous.

La randonnée subaquatique se subdivise en deux types de pratiques : 

  • La randonnée subaquatique encadrée.
  • La randonnée subaquatique autonome.

2. OBJECTIFS

2.1. De la randonnée subaquatique encadrée

  • Faire découvrir l‘environnement subaquatique proche de la surface de manière ludique, afin de susciter l‘intérêt des randonneurs au cours de ces sorties encadrées.
  • Sensibiliser à l‘utilisation des palmes et du masque, à la respiration avec un tuba et à la pratique de l'apnée.
  • Faire découvrir la FFESSM.

2.2. De la randonnée subaquatique autonome

  • Apporter les éléments de culture nécessaires à la bonne compréhension de l‘environnement subaquatique et à la sensibilisation de la protection et de la préservation du milieu vivant.
  • Apporter la base des éléments de sécurité et de confort nécessaires à l‘utilisation autonome des PMT en milieu naturel.
  • Donner les moyens de se repérer dans l'organisation de la FFESSM et de participer à ses différentes activités.     

3. CONDITIONS D‘ACCES

— Etre en possession d‘une autorisation du responsable légal pour les moins de 18 ans.

Conditions particulières pour l'accès à la randonnée subaquatique autonome :

  • Etre titulaire d‘une licence FFESSM en cours de validité.
  • Etre titulaire au minimum de l‘attestation de randonneur subaquatique.


4. OBLIGATIONS REGLEMENTAIRES SPECIFIQUES

 

Les dispositions réglementaires du code du sport stipulent les obligations réglementaires suivantes pour la pratique de l’apnée :

4.1. Obligation de moyens sur le site de randonnée subaquatique

Le responsable technique randonnée du club ou de la SCA a l’obligation de mettre à disposition des randonneurs subaquatiques sur le lieu de mise à l’eau ou d’immersion un plan de secours* ainsi que : 

  • Article R.322-4 du code du sport
    • Une trousse de secours destinée à apporter les premiers soins en cas d’accident.

 Si l’activité se déroule sur des fonds d’une profondeur inférieure à 6 mètres :

  • Article A.322-101 du code du sport
    • Un moyen de communication permettant de prévenir les secours. Une VHF est nécessaire si la randonnée subaquatique se déroule en mer au départ d’une embarcation support de l’activité.
    • Des fiches d’évacuation selon un modèle type (annexe III-19 du code du sport).

Si l’activité se déroule sur des fonds d’une profondeur supérieure à 6 mètres :

  • Articles A.322-78 (I) du code du sport
  • Un moyen de communication permettant de prévenir les secours. Une VHF est nécessaire si la randonnée subaquatique se déroule en mer au départ d’une embarcation support de l’activité.
  • De l’eau douce potable.
  • Un ballon auto-remplisseur à valve unidirectionnelle avec sac de réserve d’oxygène et trois masques (grand, moyen, petit).
  • Un masque à haute concentration.
  • Un ensemble d’oxygénothérapie médicale normobare d’une capacité suffisante pour permettre, en cas d’accident, une prise en charge adaptée à la situation jusqu’à l’arrivée des secours médicaux, avec manodétendeur, débit-litre et tuyau de raccordement au ballon auto-remplisseur à valve unidirectionnelle ou masque à haute concentration.
  • Une couverture isothermique
  • Des fiches d’évacuation selon un modèle type (annexe III-19 du code du sport)

 

4.2. Obligations sur le matériel

 Les centres mettant en œuvre une activité de randonnée subaquatique doivent :

  • En application des dispositions de l’article A.322-81 du code du sport
    • Proposer du matériel « régulièrement vérifié et correctement entretenu » à disposition des randonneurs subaquatiques.
    • Désinfecter les tubas mis à disposition avant chaque changement d’utilisateur.

 * le plan de secours est un document écrit, adapté au lieu et à la randonnée subaquatique pratiquée, régulièrement mis à jour et porté à la connaissance du responsable technique randonnée, des personnes encadrant les randonneurs et des randonneurs autonomes. Il précise notamment les modalités d’alerte en cas d’accident, les coordonnées des services de secours et les procédures d’urgence à appliquer en surface à la victime.

 

5. PRECONISATIONS FEDERALES D‘ENCADREMENT

5.1. Le responsable technique randonnée

— Il est souhaitable que la pratique de la randonnée subaquatique soit placée sous la responsabilité d‘un "responsable technique randonnée" désigné par le Président du club ou l'exploitant de la SCA.
— Il s'agit d'un "Guide de Randonnée" qui choisit le site, le parcours ainsi que les autres paramètres de la randonnée.
— Il organise matériellement l'activité lorsqu'elle se déroule sur un autre site que ceux équipés, de type "sentier sous-marin".
— Il autorise les randonneurs à évoluer en autonomie et veille à la prise en compte des préconisations fédérales.

5.2. Le Guide de Randonnée

Le Guide de randonnée encadre le groupe de randonneurs dans l‘eau.
— Il veille au bon déroulement de la randonnée et s'assure que les conditions de pratique de celle-ci sont adaptées aux circonstances et aux compétences des participants.
— Il anime la sortie en créant les conditions de confort et d'attrait permettant la découverte des PMT, de l'apnée et du milieu vivant.
— Il est souhaitable que Le Guide de randonnée soit au minimum :

  • Guide de randonnée subaquatique
  • Initiateur-Entraîneur Apnée
  • Initiateur de club de plongée subaquatique
  • Initiateur-Entraîneur de Pêche sous-marine
  • MF1 ou BEES1 option plongée subaquatique

Sur décision du responsable technique, un Guide Palanquée (GP) ou un plongeur de niveau IV  (P4), peut assurer la fonction de guide randonnée.

 

6. PRECONISATIONS FEDERALES D'EVOLUTION

6.1. Pour la randonnée subaquatique encadrée

— Les évolutions, en randonnée subaquatique encadrée, se déroulent le plus souvent et en fonction du niveau des randonneurs, dans la zone proche de la surface, avec éventuellement des apnées courtes et peu profondes.
— Les randonneurs sont encadrés par un guide de randonnée. Il est souhaitable qu'un guide de randonnée n'encadre pas plus de huit randonneurs débutants par sortie.
— Il est préconisé que les randonneurs subaquatiques encadrés soient équipés d'un vêtement en néoprène adapté aux conditions climatiques ou d‘un gilet de flottabilité adapté.
— L'usage d'un lestage est fortement déconseillé pour les randonneurs subaquatiques encadrés.

6.2. Pour la randonnée subaquatique autonome

— Le responsable technique randonnée du club ou de la SCA peut autoriser les randonneurs, titulaires au minimum de l‘attestation de randonnée subaquatique à évoluer en autonomie au cours d‘une randonnée. Les randonneurs mineurs placés en autonomie doivent être accompagnés par un de leurs tuteurs légaux.
— En randonnée subaquatique autonome, la zone d'évolution est fixée en fonction du niveau des randonneurs.
— Il serait souhaitable que le groupe de randonneurs autonomes soit composé de deux à quatre randonneurs.
— Il est préconisé que les randonneurs subaquatiques autonomes soient équipés d'un vêtement en néoprène adapté aux conditions climatiques ou d‘un gilet de flottabilité adapté. En l'absence éventuelle de vêtement, le port d'un tee-shirt ou de tout autre type de sous-vêtement de plongée est recommandé.
— Si les randonneurs subaquatiques utilisent un lestage, celui-ci doit permettre de conserver une flottabilité positive en surface.

Dans tous les cas, le nombre de randonneurs préconisés peut augmenter lorsque les randonneurs ont des compétences particulières et que les conditions de pratique le permettent. Il est toujours souhaitable de composer des binômes.

7. PRECONISATIONS D'ORGANISATION MATERIELLE

Lorsque la randonnée est organisée sur un site qui n'est pas spécifiquement équipé et balisé (comme peut l‘être un "sentier sous marin") ou sur une zone délimitée et balisée par le responsable technique, il est souhaitable qu‘en fonction du niveau des randonneurs et des conditions d‘évolution, chaque groupe de randonneurs soit équipé d'un support flottant qui permette :

  • Soit de prendre appui (bateau, canoë, planche de chasse ...).
  • Soit simplement de signaler la présence du groupe (bouée de signalisation par ex)

 

 

 

Délivrance de l'Attestation de Randonneur Subaquatique

 

1. Organisation générale

— Les formations et la validation de l‘attestation de randonneur subaquatique sont organisées à l‘échelon du club

ou de la SCA sur une ou plusieurs séances.

— La formation est assurée par les guides de randonnée (à l‘exception du P4).

2. Conditions de candidature

— Etre titulaire d‘une licence F.F.E.S.S.M. en cours de validité.
— Etre en possession d‘une autorisation du responsable légal pour les moins de 18 ans.
— Etre en possession d‘un certificat médical de non contre-indication à la randonnée (moins de 1 an).

3. Formation

— Les connaissances, savoir-faire et savoir être détaillés ci-après et organisés sous la forme de cinq domaines de compétences, constituent des repères de formation qui doivent être adaptés par le formateur en fonction du niveau de compétences des randonneurs et des conditions de déroulement de la formation.
— Il n‘y a pas de chronologie dans la validation des capacités constitutives des compétences, ni dans la validation globale des compétences elles-mêmes.

4. Délivrance de l‘attestation de randonneur subaquatique

— L‘attestation de randonneur subaquatique est délivrée par le club sous la signature du Président.
— Tout titulaire d‘une qualification démontrant des compétences équivalentes à celles du randonneur subaquatique peut se voir délivrer une attestation de randonneur subaquatique par équivalence.
— Les duplicata sont délivrés par le club.

5. Contenu du cursus

Compétence N°1 : UTILISER SON MATÉRIEL

Connaissances, savoir faire et savoir être

Commentaires et limites
Critères de réalisation
— Savoir choisir son petit matériel (palmes, masque et tuba). — Seule une connaissance élémentaire du petit matériel est demandée, visant à ce que l‘élève puisse éventuellement se procurer son équipement personnel. — L‘élève doit savoir quel matériel lui correspond le mieux.

— S'équiper avec palmes, masque et tuba.

— S'équiper et se déséquiper d'un vêtement néoprène.

— Evaluer ses besoins en lestage et s'équiper d'une ceinture de lest.

— l‘élève devra être sensibilisé aux éléments de sécurité touchant au matériel individuel, comme par exemple les dangers liés à un excès de lestage.

— Il s'agit pour l'élève d'acquérir une certaine autonomie par rapport à son matériel personnel.

— A la fin de la formation l'élève doit savoir gérer son matériel personnel.

— Il doit savoir s'équiper et se déséquiper.

— Savoir procéder à l'entretien courant du matériel personnel.

— Connaître les règles d'hygiène.

— Aucune connaissance technique et aucun cours théorique sur le matériel. — Savoir ranger, rincer et stocker son matériel.

 

Compétence n° 2a : CAPACITES TECHNIQUES EN SURFACE et MAËTRISE DE LA VENTILATION

Connaissances, savoir faire et savoir être

Commentaires et limites
Critères de réalisation
— Se mettre à l‘eau et en sortir, en toutes situations usuelles

— Savoir se mettre à l‘eau et en sortir, en toute sécurité en différentes situations (plage, quai, rochers bateau ...).

— Mettre en avant la prévention des accidents liés aux mises à l‘eau.

— Réalisation des différentes techniques de mise à l‘eau appropriées.
— Ventiler sur tuba. — Capacité à ventiler avec le tuba en position ventrale. — Déplacement en position ventrale en regardant le fond.

 

Compétence n° 2b : CAPACITES TECHNIQUES EN IMMERSION

Connaissances, savoir faire et savoir être

Commentaires et limites
Critères de réalisation
— S'immerger pour réaliser une apnée.

— L'objectif final n‘est pas l‘accès à la profondeur ni la maîtrise des techniques d‘immersion.

— La description et la mise en pratique de ces techniques seront proportionnelles aux capacités et aux envies des élèves.

— Parvenir à l'immersion en situation de flottabilité positive en surface.
— Compenser lors de la descente. — L‘élève doit avoir reçu tous les éléments nécessaires afin de compenser efficacement et sans risque de traumatisme. — Rapidité et efficacité de la compensation.
— Savoir vider efficacement le tuba. — Capacité à vider le tuba efficacement en le gardant en bouche. — Vider le tuba au retour en surface.

 

Compétence n° 3 : CAPACITES EN APNEE ET CONDITIONS PHYSIQUES

Connaissances, savoir faire et savoir être

Commentaires et limites
Critères de réalisation
— Réaliser une apnée.

— Capacités élémentaires en apnée.

— La compensation sera le principal facteur limitant.

— Le coté ludique de l‘apnée sera mis en avant.

— Récupérer un objet au fond, la hauteur d‘eau étant égale, à minima, à la taille de l‘élève.
— Savoir utiliser les palmes pour se déplacer efficacement. — Simple initiation : utilisation des palmes en différentes positions (ventrale, dorsale, en immersion ...). — Réalisation d‘un parcours de synthèse ludique en PMT sans temps imposé.

 

Compétence n° 4 : REACTIONS AUX SITUATIONS ET AUTONOMIE

Connaissances, savoir faire et savoir être

Commentaires et limites
Critères de réalisation
— Etre capable de communiquer efficacement dans l'eau. — Le randonneur aquatique doit savoir utiliser les signes pour communiquer (OK, froid, monter, descendre ...). — Etre capable de communiquer simplement avec l‘encadrant ou un équipier sans avoir besoin de parler (sans enlever le tuba).
— Intégrer la notion de binôme.

— Le randonneur aquatique doit être attentif à son équipier.

— Mettre en avant que l‘apnée ne doit jamais se pratiquer seul.

— Les 2 équipiers doivent se surveiller mutuellement, même lorsque l'activité est encadrée.

 

Compétence n° 5 : CONNAISSANCES THEORIQUES ELEMENTAIRES

Connaissances, savoir faire et savoir être

Commentaires et limites
Critères de réalisation
— Principaux dangers et leur prévention.

— Prévention des incidents et accidents liés à la pratique de la randonnée en PMT.

— Prévention des incidents et accidents liés au milieu.

— Informations concernant les préconisations fédérales en matière de pratique du PMT en milieu naturel.

— L‘information peut être réalisée sans cours spécifique, tout au long de la formation.
— Connaissance et compréhension de l'environnement.

— Sensibilisation à la protection du milieu et aux "éco gestes du randonneurs".

— Initiation faune et flore locale.

— Informations concernant la réglementation liée à la protection de l‘environnement.

— L‘information sera pratique et ludique tout au long de la formation, mais des supports pédagogiques adaptés sont préconisés.
— Connaissance de la FFESSM.

— Présentation de la FFESSM, de ses disciplines, de ses clubs, des documents et de leur utilisation (licence, carnet...).

— L‘information se fera de telle sorte que l‘élève prendra conscience du panel d‘activités offert par la FFESSM.

— L'élève devra savoir où s'adresser avec précision s'il veut pratiquer une activité fédérale de son choix et/ou approfondir ses connaissances en apnée

— La randonnée palmée doit pouvoir être une porte d‘accès aux disciplines fédérales.

 

                                                          

 

   Procédure d'utilisation du pack "PASS-RANDO découverte"

pour enregistrer votre  "pass rando" et recevoir votre carte     Cliquez ici …

 

 

 

 

 
   
   
 

 

       
ESPACE PARTENAIRE
RECHERCHER DANS LE SITE
 
FFESSM
24 Quai de Rive-Neuve
13284 MARSEILLE Cedex 07
FRANCE
Tél : +33 (0)4.91.33.99.31
Fax : +33 (0)4.91.54.77.43
N° indigo : 0 820 000 457
Contacts FFESSM
 
Mentions légales
Liens
Information générales
La plongée en bouteille
La plongée libre
Pratiquer un sport Subaquatique
Les avantages de la licence FFESSM
Accès à toutes les activités avec la licence
Les avantages des partenaires
La boutique en ligne et SUBAQUA
Les dossiers de la FFESSM
Développement durable
DORIS
Les dossiers SUBAQUA
Le clip dela FFESSM
Le sommaire du dernier SUBAQUA
 
Informations pratiques
S'abonner à SUBAQUA
La boutique en ligne
La FFESSM près de chez vous
Enregistrez votre pack découverte
Rechercher un club
Poser votre question