Championnats de France de sports subaquatiques 2019

Du 10 au 12 mai, l'Aquapolis et la piscine Beaublanc de Limoges accueillaient les Championnats de France de sports subaquatiques. Des disciplines exigeantes mais pas forcément connues du grand public.

La brasse, le crawl, le papillon, le dos crawlé... tout le monde connaît. L'apnée et la nage avec palme, pourquoi pas. Mais la plongée sportive, le tir sur cible, déjà beaucoup moins. Pourtant ces disciplines sont toutes au programme des championnats de France de sports subaquatiques.

Retour sur 3 jours de journal télévisé France 3 Aquitaine...

Visionnez également ici les images de chaques disciplines ->

 

La Nage avec palmes

Reconnue sport de haut niveau et discipline olympique depuis 1985, la nage avec palmes permet de réaliser un rêve : nager comme un triton, un dauphin ou une sirène. Les nageurs avec palmes évoluent sur ou sous l'eau, en piscine ou en milieu naturel, en utilisant uniquement leur force musculaire.  Les monopalmes ou les bi-palmes en matériau composite permettent à ces athlètes d'atteindre les 14 km/heure. 
Les principaux leaders de l'équipe de France ont achevé leur carrière en 2017 et 2018. C'est donc une équipe qui doit se reconstruire à partir de Limoges, avec, en, ligne de mire, les jeunes espoirs du Pôle France d'Aix-en-Provence ou Rennes.

 

L'Apnée

On compte plus 20 000 apnéistes licenciés en France, pratiquant majoritairement l'apnée de loisir. La FFESSM délivre 5 titres de champions de France en piscine :

  • L'apnée statique : elle consiste à retenir le plus longtemps possible sa respiration. Pratiquée généralement en surface, en position allongée, elle permet de travailler le relâchement, les sensations, la concentration. Elle contribue à l'amélioration de l'apnée dans toutes les disciplines.
  • L'apnée dynamique : elle consite à parcourir à l'horizontal, en bi-palmes, mono ou sans palme, la plus longue distance possible sans limite de temps. La pratique de l'apnée dynamique permet de développer la capacité de gérer la glisse et l'économie du mouvement.
  • Le 16x50 m apnée : épreuve d'endurance cette fois puisqu'il faut couvrir 16 longueurs de 50 m en apnée en un minimum de temps. Le nageur peut respirer et récupérer sans limite de temps après chaque longueur.

 

La Plongée sportive en piscine

C'est un ensemble d'épreuves subaquatiques individuelles ou en équipes :

  • 4 épreuves individuelles : le 100 m immersion : sprint sur 100 m ; le scaphandre nocturne : ramasser le plus d'objets immergés disposés dans un diamètre de 4m autour d'une corde verticale en un miminum de temps, le masque du plogeur occulté ;  le 200m décapelage : parcourir 200 m en alternant déplacement en immersion avec bouteille ou en apnée et nage ; l'émersion d'un objet de 6 kilos : parcourir 25 m en immersion et gonfler un parachute pour remonter l'objet à la surface le plus rapidement possible.
  • 3 épreuves en équipe : l'octopus : boucler en binôme 50 m en immersion, un plongeur respirant avec l'octopus de l'autre ; le combiné : réaliser un parcours de 100 m à 2 plongeurs le plus rapidement possible, en réalisant des excercices de sécurité tels que le franchissment d'un tunnel capelé et décapelé, respirer sur l'octopus de l'autre, vider son masque et tracet un mannequin à 2 ; le relais 4x50 immersion : relais avec 4 passages de témoin.

 

Le Tir sur cible

Le tireur doit surmonter les difficultés de l'apnée, maîtriser sa stabilité et gérer son tir. 4 épreuves attendent les compétiteurs et leusr arbalètes :

  • Précision : 10 tirs en 10 minutes pour récompenser le plus précis
  • Biathlon : précision et vitesse sur 3 tirs
  • Super biathlon : épreuve de vitesse sur 5 tirs en mode qualification puis 1/4 et 1/2 finale à 5 compétiteurs par catégorie
  • Relais : par équipe de 4 compétiteurs devant effectuer chacun 2 passages