Covid-19 - Dégradation de la situation sanitaire nationale

Devant la dégradation de la situation sanitaire nationale, le gouvernement a décidé d’adopter de nouvelles mesures pour lutter contre le risque épidémique de Covid-19.

Vous trouverez ci-après :

Ces mesures s’appliqueront à droit constant (pas de modification du décret n°2020-860 du 10 juillet 2020, hors mise à jour de la liste des territoires classés en zone de circulation active du virus) et pourront donc très rapidement être décidées par les préfets par voie d’arrêté. Ceci signifie que nos pratiques subaquatiques sans distinction demeurent autorisées, dans le respect des règles et protocoles sanitaires aujourd’hui en vigueur pour nos activités. Vous pouvez vous y référer ici et de notre fiche désinfection. De même, l’accès aux établissements de plein air (ERP de type PA) demeurera autorisé dans toutes les zones et pour tous les publics, ce qui permettra la poursuite de toutes nos activités.

Lorsque les territoires seront identifiés comme zone d’alerte renforcée ou zone d’alerte maximale, la fermeture des équipements sportifs couverts (piscines notamment) aura pour conséquence de suspendre les activités sauf pour :

  • les sportifs de haut niveau et sportifs relevant des structures des PPF,
  • les pratiquants mineurs, en cohérence avec la pratique sportive scolaire autorisée,
  • les stagiaires de la formation professionnelle, en cohérence avec la pratique sportive autorisée pour la filière universitaire STAPS.

Ces dispositions s’appliquent aux établissements publics relevant du ministère chargé des sports (INSEP, Ecoles, CREPS). Ceux-ci n’auront donc vocation qu’à accueillir les résidents permanents et les personnels de l’établissement.

Nos activités en piscine avec un public ne relevant pas d’une de ces 3 catégories sont donc suspendues temporairement dans les territoires qui seront identifiés comme zone d’alerte renforcée ou zone d’alerte maximale.

S’agissant des manifestations, les jauges d’accueil du public seront différentes en fonction des zones. Ces jauges ne comptabilisent que les spectateurs (donc hors équipe d’organisation et accréditations).

Etant donné la latitude laissée aux préfets pour apprécier la portée de leurs décisions en fonction des situations territoriales observées, le ministère chargé des sports va déployer dans les prochains jours un réseau de référents Covid-19 au sein de ses services (DR-D-JSCS et DDCS/PP) qui seront les interlocuteurs privilégiés de vos réseaux. Ils seront notamment chargés de faire remonter à l’administration centrale les situations problématiques constatées sur le terrain.

Les décisions entreront en vigueur dans les territoires dès la parution des arrêtés préfectoraux après concertation avec les élus locaux.