Solidaires face au covid-19

La commission des athlètes de haut niveau du CNOSF solidaire face au covid-19

La situation sanitaire touchant la France et le monde en général est inédite et l’ensemble du pays doit y faire face collectivement.

En tant qu’athlètes et membres de la Commission des athlètes de haut niveau (CAHN) du CNOSF nous voulons exprimer notre solidarité avec l’ensemble des Français et en particulier avec le personnel soignant mobilisé.

Le meilleur moyen d’endiguer cette crise sans précédent est de respecter les mesures annoncées par les pouvoirs publics. Nous invitons donc tous les Français à rester chez eux, ce qui ne signifie pas pour autant l’arrêt de toute activité physique et sportive. Nous souhaitons accompagner l’ensemble des citoyens dans ce confinement en leur proposant des solutions simples pour bouger plus tout en restant chez soi. Des contenus sont publiés régulièrement sur les réseaux sociaux des athlètes afin de proposer des exercice simples et accessibles à tous.

Il est ainsi primordial que les athlètes restent concentrés sur l’objectif Tokyo 2020, même si nous avons conscience que les conditions sont inédites et compliquées à quelques mois de l’échéance olympique. Face à cette épidémie nous avançons tous dans l’incertitude de savoir comment la situation va évoluer dans les prochains jours et l’impact que cela pourrait avoir sur les Jeux.

Durant cette période, la grande famille des athlètes français doit plus que jamais être soudée. Nous avons une responsabilité en tant que membre de la Commission des athlètes de haut niveau et nous abordons avec sérieux la situation actuelle en travaillant en étroite collaboration avec les acteurs décisionnaires afin de préserver les intérêts des athlètes et de la famille olympique, que nous souhaitons accompagner au mieux dans ces temps inédits pour tous.

Nous avons pleinement conscience que la préparation des Jeux est à ce jour difficile pour les athlètes Français qui ne sont pas tous dans la même situation, certains étant déjà sélectionnés pour les Jeux et d’autres devant encore obtenir leur qualification. C’est dans ce contexte particulier que nous demandons la prise en compte des besoins de préparation des athlètes quelle que soit la décision du maintien ou non des Jeux et dans une démarche d’équité, tout en ayant conscience que les conditions de préparation seront différentes d’un pays à l’autre en fonction du développement du virus.

Nous avons accueilli avec satisfaction les annonces faites hier par le CIO et le travail qu’il a initié avec les fédérations internationales pour adapter les modalités de qualification aux limitations de déplacements induites par la propagation du virus au niveau mondial, et nous faisons confiance aux autorités compétentes (CIO, FI, CNO, TOCOG, OMS) pour prendre la meilleure décision.

Il est primordial de continuer à nous préparer et nous savons que le ministère des Sports, le CNOSF, le CPSF, l’ANS et les fédérations sont pleinement mobilisés sur ce sujet afin que nous puissions poursuivre la préparation olympique dans les meilleures conditions.

Communiqué de presse du 18 mars 2020 - CNOSF