Les modalités et la formation

L’accès aux activités subaquatiques ne dépend donc pas uniquement de l’aménagement architectural des sites. Il nécessite, outre des équipements sportifs accessibles, le développement d’une offre sportive de proximité diversifiée et adaptée aux besoins des personnes.
Handisub piscine

Les fondamentaux de la pratique Handisub®

  • Volontairement ouvert à l’ensemble des déficiences, Handisub accueille une diversité de plongeurs en situation de handicap. A ce titre, un certificat médical de non contre indication est demandé pour des raisons évidentes de sécurité.
  • L’activité est toujours encadrée et les profondeurs peuvent varier de la surface jusqu’ à 40 mètres. Le port du système de stabilisation gonflable et du deuxième détendeur sont des obligations incontournables.
  • Les moniteurs reçoivent une formation complémentaire qui les autorise graduellement à encadrer la plongée des pratiquants en situation de handicap.
  • Les activités subaquatiques se déroulent dans un milieu dans lequel les notions de handicap sont complétement bouleversées. La classification des handicaps s’opère donc en conséquence, suivant les spécificités du milieu aquatique etse fonde sur des critères impactés par la modification substantielle des effets de la pesanteur. Deux classes de handicap sont utilisées : le handicap dit modéré et le handicap dit majeur. Cette classification se fonde sur la répercussion fonctionnelle de la déficience. Elle prend uniquement en considération la répercussion du handicap sur les aptitudes à la plongée. L’objectif est de savoir si l’enseignant a les capacités pour encadrer le plongeur en situation de handicap. Le seul critère à prendre en compte pour identifier la classe de handicap, modéré ou majeur, du plongeur est la validation des tests de détermination du degré de handicap pour la plongée. Si le test est réussi, le plongeur sera considéré comme une personne en situation de handicap modéré et sera encadré par un EH1. 


La formation Handisub®

Activité humaniste centrée sur les compétences des plongeurs plutôt que sur leurs capacités, les personnes en situation de handicap peuvent acquérir différents niveaux de qualification au même titre que les plongeurs valides. Le code du sport a d’ailleurs évolué pour prendre en considération les spécificités des formations des plongeurs en situation de handicap.

Le baptême

Le baptême permet de découvrir la plongée en bouteille. Il représente généralement la 1ère incursion dans le monde sous-marin. Il permet, accompagné d'un moniteur, de découvrir la beauté des fonds sous-marins en toute sécurité. Un baptême dure en règle général entre 20 à 40 minutes et se déroule entre 2 et 6 m de profondeur. Pour le plongeur en situation de handicap, il nécessite un certificat médical de non contre-indication ainsi qu’un encadrement réalisé par un E1 qui détient une formation Handisub.

La formation des plongeurs Handisub®

Il existe quatre niveaux de qualification pour les plongeurs en situation de handicap :

  • PESH 6 mètres
  • PESH 12 mètres
  • PESH 20 mètres
  • PESH 40 mètres

L’article A322-77 al 4 du code du sport précise que « dans l’espace 0 à 40 mètres, pour justifier des aptitudes PE-12 à PE-40 et des aptitudes à plonger au nitrox, les personnes en situation de handicap peuvent bénéficier d’une assistance adaptée en encadrement ou en matériel pour évoluer en palanquée encadrée ».

La formation des encadrants Handisub®

Il existe quatre niveaux d’encadrant pour plongeur en situation de handicap qui se répartissent en deux filières : les enseignants Handisub et les formateurs d’enseignant Handisub. Leurs prérogatives sont différentes et le niveau de qualification du cadre détermine le profil du plongeur encadré (handicap modéré/majeur) ainsi que l’espace d’évolution  (profondeur) danslequelse déroulera l’activité.

- Les enseignants Handisub®

  • La qualification EH1 est une formation complémentaire, possible à partir du niveau E1 et dispensée en 15 heures et 4 plongées en situation. Elle permet d’encadrer des PESH modérés. Le module complémentaire mental cognitif et psychique (MPC) est alors accessible.
  • La qualification EH2 est une formation complémentaire, dispensée en 35 heures et après 4 plongées en situation. Elle permet d’encadrer des PESH majeurs.

- Les formateurs d'enseignants Handisub®

  • La qualification MFEH1 est une formation complémentaire, dispensée à partir du niveau E3, en 35 heures, lors d’un stage et à la suite d’une mise en situation. Elle permet de former des enseignants EH1 et EH2.
  • La qualification MFEH2 est une formation complémentaire, dispensée à partir du niveau E4, en 35 heures lors d’un stage et à la suite de mise en situation. Elle permet d’encadrer des PESH majeurs. Elle permet de former desformateurs de EH donc des MFEH1.

La plongée PESH est actuellement encadrée. En fonction de la profondeur, le niveau de qualification de l’encadrant évolue. Pour les plongeurs handicapés modérés, l’encadrement est assuré par un initiateur E1 + EH1 jusqu'à 6 m, par un enseignant E2 + EH1 jusqu'à 20 mètres et par un moniteur E3 + EH1 jusqu'à 40 mètres. Pour les plongeurs handicapés majeurs, ils sont encadrés par un encadrant E2 + EH2 jusqu'à 20 mètres et par un moniteur E3 + EH2 jusqu'à 40 mètres.

Accès au manuel de formation sur le site de la CTN : https://plongee.ffessm.fr/mft 

 


Et pour plus d'informations sur les aménagements, le matériel adapté et les pratiques connexes, téléchargez le Guide sur l'Accessibilité des Activités Subaquatiques en faveur des personnes en situation de handicap réalisé en 2017 sur initiative de la FFESSM, en partenariat avec Pôle National Ressources Sport et Handicap (PNRSH), la Fédération française handisport (FFH) et la Fédération française du sport adapté (FFSA).