RETOUR       REFONTE DES CURSUS DE FORMATION DES PLONGEURS   
 

LES NOUVEAUX RÉFÉRENTIELS PLONGEURS,

UN OUTIL AU SERVICE DES FORMATEURS
 

 


LE MOT DU PRÉSIDENT (Eric HEBERT, Président CTN)

La refonte des cursus de formation des plongeurs était un des engagements phares de la nouvelle équipe de la CTN. C’est maintenant chose faite, ils sont désormais disponibles. Pour l’heure, dans l’attente de la mise en oeuvre du nouveau site de la CTN intégré à celui de la fédération, ils remplacent les anciens cursus sur le site « Actualités de la CTN » en version PDF avec des liens actifs. Je tiens à remercier Christian et tout le groupe pour leur remarquable travail. Merci également aux présidents de CTR et aux nombreux moniteurs qui ont permis les expérimentations et retours de terrains indispensables à la pertinence et à la cohérence de ces cursus. Le travail se poursuit avec notamment la simplification de la filière « encadrants » qui devrait aboutir pour la fin de l’année. Au chapitre des nouveautés pour ce début d’année, la suppression de la RSE au N4 et au MF2 avec pour conséquence pour le « guide de palanquée » la suppression du tirage au sort et la mise en oeuvre systématique de l’épreuve « DTMR » et pour le MF2, la RSE est remplacée par l’épreuve « DTMR » identique à celle du N4 mais exécutée à une profondeur de 35 mètres. Les modalités sont décrites dans le Manuel de formation technique.

J’espère vous retrouver nombreux lors de notre assemblée générale qui se tiendra à Brest le 30 mars prochain. Bonnes bulles pour ce début de saison et surtout soyez prudents !



L’un des chantiers que la CTN a engagés rapidement après avoir pris fonction en mars 2017 a été la rénovation du MFT des brevets et qualifications de plongeurs. Le comité directeur national en avait fait la demande et les moniteurs exprimaient régulièrement leurs difficultés à utiliser notre ouvrage de référence sous sa forme actuelle. Un groupe de travail a été créé au sein de la CTN et s’est fixé pour objectifs de rendre le MFT Plongeurs plus lisible et plus pratique à l’intention des principaux utilisateurs que sont les initiateurs, les moniteurs et les cadres de la fédération.

La rénovation de forme, le relooking, ont aussi permis d’apporter des précisions dans les contenus de formation, les modalités et critères d’évaluation et de présenter une architecture interne logique et fonctionnelle entre les niveaux de plongeurs et les qualifications.

 


 

UNE DÉMARCHE D’ALLER-RETOUR AVEC LES UTILISATEURS



Le groupe de travail avait la volonté de s’appuyer sur les moniteurs en fonction dans les clubs et les associations. La première ébauche du N1 a été testée pour vérifier l’adéquation du projet avec les attentes du terrain et pour adapter la forme et le fond au regard des retours des utilisateurs.


La deuxième phase de l’expérimentation terrain s’est déroulée tout récemment, après la réunion de la CTN de septembre dernier. L’ensemble des cursus a été diffusé dans les régions, sous des modalités diverses, par l’intermédiaire des présidents de CTR. Ces derniers ont ensuite réalisé les synthèses que le groupe de travail a pu prendre en considération avant de présenter pour validation le projet en CTN en janvier. Les nombreux contributeurs ont participé par leurs propositions à une phase déterminante de corrections, modifications et évolutions du projet.


La validation du CDN a été enfin sollicitée afin que le MFT Plongeurs rénové soit accessible à tous.


 


UNE ARCHITECTURE EXPLICITE DES NIVEAUX ET QUALIFICATIONS

Le groupe de travail s’est attaché à redéfinir le positionnement les niveaux de plongeurs N1, N2, N3, les qualifications de plongeurs encadrés PE40, PE60 et celles des plongeurs autonomes PA12, PA20 et PA40, les uns par rapport autres. L’articulation des niveaux et qualifications a fait l’objet d’une attention particulière qui aboutit à définir clairement le N2 comme la somme des contenus de formation du PE40 et du PA20. De manière similaire, le N3 s’appuie sur le PE60 et le PA40, auxquels s’ajoutent la compétence spécifique de l’autonomie au-delà de 40 m et la compétence « Autonomie totale » entre 0 et 40 mètres.

Dans cette logique, sont identifiées des compétences communes et des compétences spécifiques qui se définissent au regard des prérogatives réglementaires de la qualification ou du niveau.



UNE APPROCHE PAR COMPÉTENCES


En effet, le groupe de travail a choisi de présenter les contenus de formation selon une entrée par compétences. Chaque entité, niveau ou qualification, est ainsi représentée par une somme compétences à

acquérir, chacune s’appuyant sur des gestes techniques, des comportements que le plongeur devra s’approprier et des connaissances qui donnent du sens aux apprentissages techniques et aux attitudes préconisées.


Le N1 et le N2 présentent des similitudes d’organisation des compétences qui pour certaines donnent lieu à des apprentissages au N1 et seront perfectionnées au N2 et aux niveaux suivants, ce sont les compétences de base (se propulser, retourner en surface…). D’autres sont spécifiques et en constituent une caractéristique des prérogatives d’évolution (évoluer en sécurité, porter assistance à un équipier en difficulté…).


Cette approche crée une logique entre les niveaux et les qualifications en mettant en évidence la transversalité des compétences communes, la progressivité des techniques, les similitudes et particularités des contenus de formation.




QUATRE CURSUS EN COHÉRENCE


Les documents produits et mis à disposition des encadrants regroupent les fiches de compétences en quatre ensembles construits selon les mêmes orientations : le niveau 1, le plongeur autonome à 12 m, le niveau 2 qui intègre les plongeurs autonomes à 20 m et encadré à 40 m, enfin le niveau 3 associé au plongeur autonome à 40 m et au plongeur encadré à 60 m. Chaque cursus contient :
 

 Une fiche « administrative ». Elle regroupe pour chaque niveau les prérogatives du plongeur, les conditions d’accès à la formation et les règles d’organisation et de délivrance. La fiche est rédigée le plus

simplement possible de manière à éviter des redondances inutiles qui ne font qu’alourdir le document sans réelle utilité.


> Une présentation globale des compétences. L’ensemble des compétences est présenté sous la forme d’une arborescence avec des regroupements spécifiques lorsque la formation est constituée du cumul de plusieurs niveaux (ex : N2 = PE40 + PA20). Chaque compétence est constituée d’un lien qui renvoie à la fiche qui lui correspond.


> Une compétence, une fiche. Toutes sont construites sur un schéma identique :

une définition claire de la compétence qui fait référence à la situation à laquelle doit faire face le plongeur en lien avec ses prérogatives (exemple, intervenir sur un plongeur en difficulté pour un N2 dans le cadre de ses prérogatives de plongeur autonome), elle permet de déterminer simplement des objectifs de formation pour les séances d’apprentissage.


> La compétence est déclinée en trois volets :

l’ensemble des gestes techniques et la description

des principales exigences,

les comportements attendus du plongeur, au sein de la palanquée ou comme composante de sécurité,

les connaissances théoriques, permettant le bornage adéquat des apports en appui de la technique,

les modalités d’évaluation et les critères sur lesquels les validations pourront s’opérer.


Cet ensemble donne du sens aux apprentissages des techniques qui s’inscrivent ainsi dans le contexte de leur réalisation en plongée. Les moniteurs et leurs élèves devraient y trouver davantage de justifications, davantage de liens entre théorie et pratique, des indications sur les attitudes et postures à adopter pour que l’apprentissage de la plongée participe du plaisir d’aller sous l’eau.


> Une fiche synthèse pour la théorie. Elle reprend l’ensemble des connaissances théoriques référencées dans les fiches « compétences » selon une répartition disciplinaire assez classique (Physique, Anat Physio, accident, etc.). Elle donne des indications sur la nature du contenu, le niveau d’exigence et les modalités d’évaluation.


> Une fiche de suivi. L'utilisation de cette fiche n’a aucun caractère d’obligation, elle est volontairement simple et adaptable, chaque formateur doit pouvoir se l’approprier au gré de ses aspirations en fonction de ses conditions de pratique et d’enseignement.



UN DOCUMENT « INTERACTIF »


La navigation dans le document s’effectue principalement par les liens actifs situés dans l’intitulé de la compétence qui renvoie directement aux fiches de compétences. Le passage d’une fiche à l’autre peut aussi se faire grâce aux flèches page précédente, page suivante et retour. L’utilisateur peut naviguer à son gré sur l’ensemble du document.



LA VERSION MOBILE EN PROJET


L’outil de référence que constitue le MFT vient de faire un lifting dont le groupe de travail espère qu’il sera à la hauteur des espérances des acteurs de terrain et de l’ensemble des utilisateurs potentiels. Les premiers retours semblent montrer l’intérêt que suscite cette nouvelle mouture. Les documents seront accessibles et téléchargeables sur le site fédéral qui lui aussi fait l’objet d’une belle rénovation. Pour l’heure, dans l’attente de la mise en service du nouveau site fédéral, ils se substituent aux anciens référentiels sur le site actuel de la CTN, ils sont proposés en version PDF avec des liens actifs pour la navigation.


Toutefois, le projet initial n’est pas totalement abouti puisqu’il est prévu qu’une version mobile voit le jour. Le Manuel de formation technique sera enfin consultable sur les smartphones et tablettes numériques. Ces appareils et la version adaptée offriront des fonctionnalités supplémentaires telles que la recherche par mots-clés, la lecture transversale de fiches de compétences et une présentation plus moderne et attrayante. Nous y travaillons et souhaitons qu’elle puisse vous être mise à disposition très prochainement.



Christian Jolivet, instructeur national,

pilote du groupe de travail MFT Plongeurs

 

 
   
   
 

 

       
ESPACE PARTENAIRE
RECHERCHER DANS LE SITE
 
FFESSM
24 Quai de Rive-Neuve
13284 MARSEILLE Cedex 07
FRANCE
Tél : +33 (0)4.91.33.99.31
Fax : +33 (0)4.91.54.77.43
N° indigo : 0 820 000 457
Contacts FFESSM
 
Mentions légales
Liens
Information générales
La plongée en bouteille
La plongée libre
Pratiquer un sport Subaquatique
Les avantages de la licence FFESSM
Accès à toutes les activités avec la licence
Les avantages des partenaires
La boutique en ligne et SUBAQUA
Les dossiers de la FFESSM
Développement durable
DORIS
Les dossiers SUBAQUA
Le clip dela FFESSM
Le sommaire du dernier SUBAQUA
 
Informations pratiques
S'abonner à SUBAQUA
La boutique en ligne
La FFESSM près de chez vous
Enregistrez votre pack découverte
Rechercher un club
Poser votre question